L’association FIMAMIFA

Fifanampiana Malagasy Miady Amin’ny Fahantrana :
« Entraide malgache pour lutter contre la pauvreté »

Le siège social de l’association FIMAMIFA se trouve à Tuléar, ville de 300 000 habitants. Elle organisait, depuis sa création en 2009, une action en faveur des enfants du village d’Andranomena les samedis en leur donnant notamment un repas quand c’était possible.

Ce gros village près de l’aéroport de Tuléar est à une dizaine de km du centre-ville. Il fait partie d’une commune rurale à la périphérie de la « ville du soleil » et dispose de peu de ressources. On peut dire qu’il abrite une population très défavorisée et ici les enfants ne mangent pas toujours à leur faim. Certains ne sont pas scolarisés. D’ailleurs l’école publique primaire accueille une partie des enfants le matin et une autre partie l’après-midi et n’offre pas de cantine.

En 2015, nous avons voulu aider le président de l’association FIMAMIFA, le pasteur Barijaona, pour la construction d’une école à Andranomena, alors que des bénévoles étaient prêts à donner de leur temps. Après son décès en 2017, son épouse R. Rose présidera l’association.

Les travaux ont été menés rapidement et l’école Fanilo a accueilli 75 élèves le 19 janvier 2016 : des maternelles et une classe de grands élèves non encore scolarisés. Ce fut un moment historique car depuis 2009, l’association avait ce projet de donner aux enfants d’Andranomena une éducation que la plupart des familles de ce village ne pouvait apporter faute de moyens. On a vraiment pris possession des locaux en mars 2016, avec 87 enfants. Un réfectoire a été construit et tous les élèves restent à la cantine : 125 élèves à la rentrée d’octobre 2019 plus quelques élèves passés en 6ème.

La « fée électricité » est enfin arrivée à l’école, après deux ans d’attente, en décembre 2017.

Les « samedis enfants » sont organisés de manière plus régulière aujourd’hui, avec plus de 100 enfants du village d’Andranomena.

L’association tient ses réunions d’assemblées générales et de conseil d’administration régulièrement. Deux membres d’EEM sont aussi dans son conseil d’administration.

A l’école Fanilo, 5 enseignants sont sur les 5 classes : Yvonne, Délicatesse, Laurent, Bruno et Rajo qui assure en même temps la direction. 2 aide-maternelles au départ assurent maintenant des tâches diverses : Rasoa et Claudine. A la cuisine on trouve Julienne et Patricia. Un personnel qui ne ménage pas ses efforts.

Même pendant les vacances, le personnel intervient pour embellir l’école ou s’occuper de la bibliothèque.