L’association FANARENANA

« Métamorphose »

L’association FANARENANA a été mise en place en mars 2011 à Tuléar pour aider les enfants pauvres du quartier de Betania et environs. Le siège social se trouve dans le quartier de Betania Tanambao.

Le pasteur Jean Claude RAMANA assure la présidence de l’association depuis ses débuts. Deux membres de l’association Envol Enfants de Madagascar sont également dans le Conseil d’administration de cette association, permettant ainsi à EEM de participer pleinement aux projets et de mieux réponde aux besoins.

Cette association assure la gestion de l’école et de deux internats, avec 14 adultes au total travaillant pour les enfants. Elle doit également suivre les élèves qui passent au fur et à mesure au collège public, situé à 200 m du centre FANARENANA.

L’école FANARENANA

à Betania Tanambao

De mars à juillet 2011, tout a commencé avec une quarantaine d’enfants dans la cour du pasteur R. Armand. Daisy POSÉ a voulu s’occuper d’eux en leur apportant à manger et en organisant le travail avec une petite équipe.

70 enfants de 3 à 8 ans non scolarisés étaient inscrits à l’ouverture officielle de l’école le 19 septembre 2011 et 75 en 2013, avec 4 enseignants.
En 2016, l’effectif atteint 109 enfants, avec deux enseignants supplémentaires.
Ainsi les classes restent à faible effectif.

Hortencia SOAVINIRINA est la directrice de l’école qui a été déclarée comme école privée auprès du CISCO (circonscription scolaire). L’évolution des enfants dans les apprentissages, le comportement et l’expression a été rapide. Nous mesurons le chemin parcouru quand nous les voyons arriver, propres et bien habillés et chaussés.

A la rentrée d’octobre 2019, sur les 75 élèves au départ, une soixantaine sont au collège, 12 ont quitté le centre et 3 ne sont pas venus passer le CEPE en août 2019 (Certificat d’Etudes primaires) donnant droit de passer en 6ème.

L’enseignement est assuré dans les locaux de l’église CEIM (Communauté évangélique indépendante de Madagascar) de Betania, un quartier de Tuléar, à 200 m du siège social. Il a fallu cependant construire des salles annexes, un bloc sanitaire et aménager un coin cuisine, avec un petit local pour le stockage des produits et du matériel. Les repas sont préparés ici à l’école, avant l’ouverture de l’internat.
Les débuts ont été quelque peu difficiles avec le manque d’installations de base dans le lieu qui accueille les enfants dans ce quartier défavorisé de Tuléar.

Deux classes du primaire sont encore en place à la rentrée d’octobre 2019, avec Oly et Eudelin.

Sur les 6 enseignants, 4 sont maintenant affectés à d’autres tâches à la bibliothèque, à la surveillance et aux études surveillées, notamment pour les collégiens : Hortensia S., Christophe R., Bonnaure S., et Odette M.

L’internat des filles

à Betania Tanambao

En 2013, l’association FANARENANA a décidé la construction d’un internat pour les élèves en situation difficile à Betania Tanambao, à 200 m de l’école. Le président de l’association, le pasteur Jean Claude RAMANA a organisé les travaux.

Dimanche 30 mars 2014 ! Un jour très important pour 15 enfants de notre association. Nous nous étions donné rendez-vous à 16 h 30 pour l’entrée à l’internat, mais la plupart d’entre eux attendaient déjà bien avant, avec leur maman et leur sac !

Quelques jours après, d’autres élèves se joindront au premier groupe. Au total, 28 enfants sont devenus internes alors qu’on avait prévu l’internat pour 22 élèves. VINY Gisèle est la responsable de cet internat et travaille avec 3 autres femmes à la cuisine (Manie) et à la surveillance : Nirina et Léonie.

Les travaux de l’internat ont été assez vite achevés : des douches et lavabos, un château d’eau avec une pompe (grâce au SEL), la fixation de moustiquaires et de grilles de protection à toutes les fenêtres qui en avaient besoin.

On y ajouta ensuite une salle d’activités et un réfectoire. Dorénavant bien équipé, l’internat est devenu un véritable lieu de vie pour les 33 élèves internes en 2015. Quelques enfants vont d’ailleurs y rester le week-end à partir de cette date, mais pour un certain temps seulement. A partir de là, on a voulu faire la cuisine et faire manger tous les enfants du centre ici.

En 2016, il a fallu louer une grande maison pour y loger les garçons. La situation évolue quelque peu.

L’internat des garçons

à Mangabe

Les 15 garçons internes ont été installés dans leur nouvelle maison en septembre 2016, dans le quartier de Mangabe, à 500 m de leur ancien internat, réservé maintenant aux filles.

Des petits travaux ont été entrepris afin de pouvoir mieux profiter des lieux : local pour le matériel, abri pour le gardien, tonnelles, réaménagement du bloc sanitaire, cuisine extérieure et divers.

Jules a réorganisé le jardin de façon agréable. Marcel est le gardien de nuit et rend de menus services. Pauline et Rasoa s’occupent de la cuisine, du linge et du nettoyage de la maison. Les internes peuvent parfois avoir en dessert les fruits de quelques arbres du jardin.

Une partie de la maison est réservée à l’accueil des intervenants extérieurs. C’est ici que les responsables des différents centres peuvent se retrouver ou voir des intervenants extérieurs.
Par conséquent ce lieu est devenu très utile à tous, surtout du fait de son accès facile.